BRUNO GÉRARD

 

Son travail est condensateur de ses champs d’investigation entre les métiers de joaillier, sculpteur et de lampiste. Par la refonte de la fonction d'objets divers récupérés, il leur donne un deuxième souffle de vie et les fait renaître sous la forme d’œuvres d'art magistrales et intemporelles.

 

 

« À notre époque où les banques se transforment en commerces et les églises en night-clubs, il nous faut prendre acte de l’extraordinaire interchangeabilité de la forme et de la fonction. Tous les objets que j’accumule sont des formes incomplètes qui ont une capacité d’interaction avec les autres.

J’ai réalisé que chacun de ces objets, déroutés de leurs fonctions premières, pouvait se réincarner dans mes lampes, surtout m’inspirer pour la fonction. À travers mon travail de lampiste, je suis devenu un recycleur archéologue. Mon atelier est devenu un incubateur pour la durée, une sorte d’usine à souvenir. »

 

Bruno Gérard